Truyện Kiều (câu 311-316)
Histoire de Kieu (vers 311-316)

Nguyen Du

Nguyen Du
Sinh rằng lân lý ra vào
Gần đây nào phải người nào xa xôi
Ðược rày như chút thơm rơi
Kể đà thiểu não lòng người bấy nay
Bấy lâu mới được một ngày
Dừng chân gạn chút niềm tây gọi là

Bản Nôm: Lâm Nọa Phu, 1870

Et le jeune homme alors à Thuy Kieu répondit
Je suis votre voisin, j'habite près d'ici
Ne voyez pas en moi quelque étranger, ma chère
Arrivant, impromptu, d'une lointaine terre ...
Grâce à cet incident, j'ai respiré très doux
Quelque peu du parfum qui rayonne de vous
Mais, hélas ! de combien et de combien d'angoisses
Mon coeur dut-il subir les étreintes tenaces
Et combien dut atttendre, ô Ciel, mon triste amour
Avant de savourer l'ivresse de ce jour !
De grâce, arrêtez-vous, que je puisse, de suite
Montrer les sentiments intimes qui m'agitent ...

Bibliographie : Histoire de Kieu, René Crayssac